Se reconvertir pour devenir boulanger / pâtissier

Spécialiste de la gastronomie, le boulanger/pâtissier est un artisan amoureux du pain, des viennoiseries et de la pâtisserie. Ce professionnel utilise exclusivement des techniques manuelles pour modeler les ingrédients. Maître des saveurs et des explosions gustatives, le boulanger/pâtissier charme ses clients à travers des produits délicieux et authentiques.

devenir patissier reconversion

Présentation du métier

Le boulanger/pâtissier est un artisan spécialisé dans la confection de :

  • Pains courants comme la baguette ;
  • Pains spéciaux : au seigle, au blé, complet, etc. ;
  • Pâtisseries : éclairs, mille feuilles, etc. ;
  • Viennoiseries : croissants, chocolatine, donut, etc.

Bien que les méthodes et techniques de fabrication demeurent les mêmes, la modernité permet au boulanger/pâtissier de se délester de certaines tâches. Il peut notamment utiliser des machines spécifiques, des fours spéciaux pour cuire une grande quantité de pains en même temps.

Ce professionnel commence ses journées très tôt. Pour des produits de qualité, les ingrédients devront être frais et généralement faits maison. Pour cela, le boulanger/pâtissier prépare les composants, passe à la cuisson pour enfin commercialiser le produit.

Entre la préparation et la cuisson, le professionnel adopte des gestes techniques précis pour une finition dans les normes. Les étapes sont restées les mêmes : pétrissage, fermentation, façonnage, enfournement, cuisson et finition.

Créateur de saveurs par excellence, le boulanger/pâtissier joue avec les arômes pour concevoir des combinaisons explosives en bouche. Une raison pour laquelle, ce professionnel se forme aussi dans l’élaboration de nouvelles senteurs susceptibles de titiller la curiosité de la clientèle. 

Avec la concurrence et l’exigence des clients, le boulanger/pâtissier s’attèle aujourd’hui à des produits originaux, voire avant-gardistes. Un contexte obligeant souvent le professionnel à suivre les tendances du moment.

Les qualités nécessaires

Un boulanger/pâtissier est un artisan de la saveur et des senteurs. Bien que ce professionnel s’attèle sur l’apparence de ses produits, il devra être garant d’un excellent résultat gustatif. Une raison pour laquelle les artisans gardent toujours les techniques traditionnelles et les secrets de fabrication. La créativité associée aux us est inhérente au métier d’un vrai artisan boulanger/pâtissier.

Un boulanger/pâtissier devra aussi être un commerçant de proximité. Une qualité recherchée surtout auprès des artisans indépendants. Pour fidéliser ses clients, le boulanger saura mettre en place une excellente communication. Chargé d’accueillir les clients, il les conseillera aussi sur les nouveaux produits.

Lors de la préparation des pains, viennoiseries et pâtisseries, le boulanger/pâtissier devra mobiliser des gestes techniques précis. Être adroit avec ses mains est ainsi important tout en étant précis et méticuleux. Il devra aussi rester attentif au temps de cuisson, car quelques minutes d’inattention peuvent détruire une grande quantité de produits. 

S’ajoutent à toutes ces qualités, l’esprit d’équipe et l’endurance, autant sur le plan psychologique que physique. Avec un rythme de travail stressant et oppressant, il est nécessaire de tenir la cadence et surtout de rester professionnel.

Quelle formation pour travailler dans l’alimentaire en tant que boulanger/pâtissier ?

Trois niveaux d’études ou de professionnalisation permettent d’accéder au métier de boulanger/pâtissier :

  • Le niveau Bac : l’intéressé disposera d’un bac pro boulanger/pâtissier ou d’un Brevet professionnel (BP) de boulanger ;
  • Le niveau CAP : l’intéressé disposera d’un CAP boulanger, d’une MC boulangerie spécialisée/pâtisserie boulangère ou d’un CPQ tourier snacking ;
  • Le niveau bac +2 : être diplômé en études universitaires scientifiques et techniques Production et transformations spécialité Arts et métiers de bouche ;
  • L’intéressé pourra aussi être titulaire d’un Brevet de maîtrise (BM) boulanger.

Carrière et opportunités d’évolutions

Avec des consommateurs en constante multiplication, de nombreux postes dans le domaine sont vacants. Dans le secteur du commerce de détail alimentaire, la boulangerie/pâtisserie enregistre des activités de plus en plus florissantes.

Dans les entreprises artisanales, le métier est prometteur. Avec l’industrialisation des produits, ceux frais et faits maison attirent mieux les clients. Ces derniers recherchent les senteurs agréables, propres à une vraie boulangerie.

Avec de l’expérience, le boulanger/pâtissier peut aussi se lancer à son compte. Outre les ventes locales, il pourra notamment exporter ses produits. En installant des ateliers et points de vente à l’étranger, le succès sera garanti. D’autant plus que la boulangerie/pâtisserie française a une excellente notoriété, surtout dans les pays asiatiques.

En tant que salarié dans une entreprise, le boulanger/pâtissier peut prétendre à un poste de responsable de rayon, chef d’équipe, etc.

Les salaires envisageables

Comme salarié, le boulanger/pâtissier débutant touche le SMIC, s’élevant à 1 522 euros mensuels. Cette rémunération est revue à la hausse si le professionnel travaille les jours fériés, de nuit ou les dimanches.

Un boulanger/pâtissier indépendant peut gagner jusqu’à 4 000 euros mensuels selon ses activités.