Reconversion pour devenir coach de vie

Le coach de vie accompagne les personnes dans leur quotidien. Il apporte son aide en cas de dépression, d’addiction, de manque de confiance en soi, entre autres. Conseiller et guide, son but est principalement d’améliorer le bien-être de la personne. Il travaille dans son cabinet ou intervient directement sur terrain. Attention à ne pas le confondre avec le coach d’entreprise qui se focalise exclusivement sur le plan professionnel.
devenir coach de vie

Présentation du métier

Le coach de vie, aussi appelé coach personnel, est un véritable projet de vie. Sa mission principale est d’améliorer le bien-être d’une personne en l’accompagnant au quotidien. Il l’aide à atteindre ses objectifs personnels et professionnels. Guide-conseiller, ce professionnel intervient auprès de différents profils : personnes âgées, handicapés, jeunes, etc.

Ses autres missions sont principalement focalisées sur la personne dont il a la charge. Plusieurs problématiques peuvent être résolues avec l’aide d’un coach personnel : recherche d’un emploi, reconversion professionnelle, divorce, perte de poids… Il intervient également auprès de personnes souffrant d’addiction à l’alcool, à la cigarette ou à la drogue.

Le coach de vie aide ainsi ses clients à :

  • Retrouver confiances en eux et leurs capacités ;
  • Accepter leur défaut et résoudre les complexes qui peuvent devenir des facteurs de blocage ;
  • Maintenir un régime dans un but d’adopter une mode d’alimentation plus saine ;
  • Surpasser des stades d’addiction à n’importe quelle substance ;
  • Surpasser les problèmes de stress et d’angoisse dans les meilleures conditions possibles.

À noter que le coach de vie n’est en rien un thérapeute. Il n’est en aucun cas qualifié à traiter les troubles psychiatriques et psychiques. Ces pathologies étant du ressort d’un professionnel qualifié et certifié.

Les qualités nécessaires

Pour exercer en tant que coach de vie, il faut disposer des qualités suivantes :

  • Avoir des compétences sociales minimales : le coach personnel n’intervient pas seulement auprès du client concerné. Il prendra en compte aussi la société dans laquelle ce dernier évolue ;
  • Être à l’écoute : pour aider les personnes, le coach de vie doit d’abord être à l’écoute. Par la compréhension, il sera plus en mesure de mieux les accompagner pour qu’elles prennent leur vie en main ;
  • Savoir motiver ses clients en les guidant ;
  • Apprendre à gérer les émotions fortes. Les personnes qui ont recourt aux services se retrouvent dans des situations problématiques à degrés de gravité différents. Pendant les séances, le coach de vie aura à gérer leur colère, frustration, dépit et incompréhensions. Autant d’émotions fortes devant lesquelles le professionnel se doit de garder son calme ;
  • Être objectif tout en étant ouvert et empathique ;
  • Respecter l’éthique et la déontologie qu’il reconnait durant l’exercice de sa fonction ;
  • Être organisé, disponible, attentif et bon communicateur.

Avec des notions en psychologie peut s’avérer d’une aide précieuse pour exercer ce métier.

Quelle formation pour travailler en tant que coach de vie ?

Le métier de coach de vie n’est pas reconnu ni réglementé par l’État. Toutefois, il tend à se professionnaliser et certains clients sont de plus en plus exigeants.

Bien que tout le monde puisse devenir coach personnel, il est toutefois conseillé d’acquérir certaines connaissances dans le domaine. Le CERFA dispense une formation d’une année suivie de stages pratiques. À l’issue de cet apprentissage, un certificat européen en coaching professionnel est délivré.

Plusieurs universités dispensent aussi des cursus complets, mais seulement pour ceux voulant devenir coach indépendant ou coach d’entreprise. La formation est sanctionnée par un Master en coaching ou un DESU est délivré.

Carrière et opportunités d’évolutions

La notoriété du coach personnel se fait grâce au bouche-à-oreille. Être débutant dans le domaine n’est pas facile, car les revenus sont généralement faibles. Une raison pour laquelle le coach de vie devra exercer une autre activité professionnelle en parallèle. Cette option permet de trouver plus de clients.

Avec de l’expérience dans le domaine, un coach de vie peut devenir un animateur de séminaire ou de conférence. Dans le meilleur des cas, il pourra même occuper le poste d’assistant auprès d’une personnalité publique. Le professionnel jouira d’une notoriété plus grandissante et pourra augmenter sa clientèle.

Les salaires envisageables

À ses débuts, un coach de vie touche en moyenne 1 500 euros brut par mois. Son revenu est revu en hausse si le professionnel dispose d’une excellente notoriété et d’une expérience probante dans le domaine.