Reconversion pour devenir comptable

Le rôle principal du comptable est de gérer les finances d’une société s’il est salarié. En libéral, il est en charge de la comptabilité des clients non salariés. Dans ce cas, il travaillera généralement dans un cabinet d’expertise. Passant ses journées à vérifier les comptes et à calculer, ce métier demande de la rigueur et de la concentration.

devenir comptable reconversion

Présentation du métier

Le comptable est un professionnel qui tient le compte d’une entreprise ou une activité libérale quelconque. Il est en charge des vérifications des données financières et commerciales d’une structure donnée. Certaines tâches administratives relatives aux comptes de la société lui sont aussi confiées.

Ce professionnel des comptes s’organise selon la taille de la structure dans/avec laquelle il travaille. Il est souvent rattaché au bureau principal de l’entreprise. Toutes les opérations comptables sont à sa charge. Ainsi, il dresse le bilan de l’entreprise, établit les fiches de paie et suit les déclarations sociales et fiscales.

Non intégré à une entreprise, ce professionnel exerce dans un cabinet d’expertise comptable. Les sociétés extérieures font appel à son service pour la gestion de leur comptabilité. Selon la taille de l’entité, le profil peut se spécialiser dans une branche précise.

Dans une entreprise, la hiérarchisation des fonctions dépend de l’organisation interne. Un comptable peut ainsi être sous la supervision d’un chef de service ou d’un expert. Généralement dans ce cas, on rencontre trois types de comptables :

  • Le comptable fournisseur traitant les opérations d’achats et qui rassemble les pièces justificatives des différents services ;
  • Le comptable client qui est responsable de la comptabilité des opérations de vente ;
  • Le comptable en recouvrement qui s’occupe des factures impayées.

Les qualités nécessaires

Le comptable est en contact direct avec la clientèle. Excellent pédagogue, il devra être en mesure d’expliquer la situation avec tact. La rigueur doit aussi constituer son quotidien. Une seule erreur du comptable peut impacter dangereusement les finances de la société. Il doit aussi disposer d’une certaine assurance dans sa démarche surtout s’il doit faire face à des clients difficiles.

La capacité d’anticipation est une qualité indissociable au métier de comptable. Les tâches administratives et fiscales demandent, en effet, une organisation sans faille. Il doit prendre des dispositions par rapport aux tâches à effectuer, notamment les échéances imposées par les entreprises ou l’administration.

Une connaissance poussée des outils informatiques est requise pour cette fonction. Les comptables ont accès à différents logiciels, notamment de comptabilité, de paie et de gestion provisionnelle. Ceux-ci permettent de faciliter certaines tâches harassantes du service.

Bien qu’il puisse travailler en toute autonomie, le comptable peut être amené à diriger une équipe d’assistants. Il lui faut alors témoigner d’un certain leadership.

Quelle formation pour travailler dans le service de comptabilité ?

Pour embrasser le métier de comptable, l’intéressé doit remplir certaines conditions :

  • Disposer d’un BTS comptabilité gestion, ce qui équivaut à un Bac+2. Avant de prétendre au poste de comptable, le profil aura d’abord été assistant. Le BTS comptabilité gestion est préparé en formation initiale ou en alternance ;
  • Détenir un DEUST ;
  • Avoir un DUT Gestion des entreprises et des administrations ;
  • Obtenir DCG ou Diplôme de comptabilité et de gestion, ce qui équivaut à un Bac+3. Les personnes ayant ce diplôme peuvent prétendre rapidement au poste de comptable ;
  • Disposer un des deux diplômes et accéder à des formations Bac+5. Les formations durent deux ans et permettent aux étudiants d’obtenir le DSCG ou Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion. Cette formation est aussi accessible en alternance. À l’issue de celle-ci, les étudiants acquièrent de nouvelles compétences relatives à la comptabilité ;
  • Pour devenir un expert-comptable, l’étudiant devra obtenir un DEC ou Diplôme d’expert-comptable, l’équivalent d’un bac+8. La formation est exclusivement composée de pratique sous forme de stage effectué sur trois années.

Carrière et opportunités d’évolutions

La comptabilité offre de belles opportunités d’évolutions. Avec quelques années d’expérience probante, un comptable peut occuper le poste de chef comptable.

Le profil peut progresser vers des fonctions de contrôleur, de comptable taxateur ou de directeur comptable. Il devra alors suivre des formations complémentaires. Cet expert professionnel peut aussi exercer en tant que fonctionnaire. Le comptable passera alors un concours de contrôleur des finances publiques.

Travaillant en libéral, le comptable est habilité à quitter son cabinet pour se lancer dans une carrière comme salarié. Ce changement radical, au compte d’une entreprise, lui permettra de devenir DAF ou Directeur administratif et financier.

Les salaires envisageables

Le salaire du comptable dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille. Pour un non cadre, le revenu mensuel est de 2 000 euros bruts par mois. Un chef de section comptable, quant à lui, gagne 3 000 euros mensuels en moyenne.