Se reconvertir dans les métiers de l’artisanat

L’artisanat englobe différentes professions. On compte aujourd’hui près de 250 métiers en France et près de 100 000 emplois disponibles chaque année. En conséquence, ce secteur est de nos jours très plébiscité par les jeunes et les personnes en quête de reconversion. Pour réussir votre projet, comprenez toutes les opportunités possibles dans ce domaine. 

Métiers artisanat

C’est quoi les métiers de l’artisanat ?

Le secteur de l’artisanat est très vaste, car on recense près de 510 activités différentes. Il serait dès lors impossible de les lister. En général, les métiers de l’artisanat sont répartis en quatre branches clés. 

Le domaine du bâtiment

Ce secteur représente à lui seul près de 40 % de l’ensemble des activités de l’artisanat. Il concerne les artisans se spécialisant dans les gros œuvres (charpentier, couvreur, maçon, compagnon routier…). Il regroupe aussi les acteurs dans les seconds œuvres (plombier, électricien, mosaïste…). 

Le domaine des services

Ce secteur concerne 30 % des activités dans l’artisanat. Les professionnels spécialisés dans la réparation comme les cordonniers, les artisans réparateurs (voiture, électroménagers…) en font partie. Il en va de même pour les relieurs ou les tuyautés. Cette branche comprend aussi les prestataires de services tels que les coiffeurs, lunetiers, fleuristes et photographes. 

Le domaine de la fabrication 

Ce secteur représente 15 % des activités de l’artisanat. Il regroupe les acteurs travaillant dans les métaux, le textile, l’habillement, le bois, l’ameublement et la pierre. 

Le service de l’alimentation 

Près de 15 % des artisans œuvrent dans cette branche. Il comprend les professionnels comme le charcutier, chocolatier, traiteur ou poissonnier. 

Les qualités nécessaires

En plus d’être un métier, l’artisanat doit avant tout une passion. Il faut en prime des connaissances de base sur l’activité à réaliser. 

Les métiers de l’artisanat sont généralement manuels, travailler dans ce secteur exige aussi de la patience et de la motivation. De même, il faut de la rigueur et de la précision.

Pour pouvoir satisfaire vos clients en s’adaptant à leurs attentes, pensez également à développer votre capacité d’écoute. Concernant la vente, un bon artisan doit être communicatif et convaincant. 

Face à l’évolution de la technologie, les métiers de l’artisanat sont en perpétuelle évolution. Ainsi, il est impératif pour un bon artisan de s’adapter à tous ces changements. 

Certains métiers de l’artisanat exigent aussi une grande capacité physique, entre autres, le jardinage, la menuiserie ou la boucherie. 

Enfin, en choisissant l’artisanat, il faut avoir une grande endurance. En effet, pour pouvoir fidéliser vos clients, il convient de respecter les délais de livraison. Ainsi, un artisan peut être amené à travailler 7 jours sur 7. 

Quelle formation pour travailler dans le secteur de l’artisanat ? 

Comme pour tout secteur, les cursus en apprentissage sont nécessaires pour maîtriser et évoluer dans l’artisanat. En ce sens, plusieurs formations sont acceptées, mais le CAP est le diplôme de base. Il permet d’acquérir les gestes du métier. 

Pour les savoir-faire techniques, il faut ensuite le BMA. Acquérir un savoir-faire traditionnel, un DMA, ou le DSA pour les arts est exigé. Il s’agit d’une formation de deux ans après le bac. Concernant les études plus poussées, le master ou le DSAA sont ouverts aux métiers de l’artisanat. 

Pour les personnes en reconversion professionnelle, des formations à distance et pour adultes sont aussi proposées par certains établissements. 

Carrière et opportunités d’évolution

Les métiers de l’artisanat sont prometteurs. Ils témoignent des emplois et une évolution de carrière considérables. En effet, près d’une centaine de millions de postes sont à pourvoir dans ce secteur chaque année. Pour rester concurrentiel, pensez à acquérir de l’expérience et à vous former continuellement. 

Notez que l’artisan ne peut exercer sans une immatriculation. Dans l’exercice de son activité, il agit soit pour le compte d’une entreprise, soit à son propre compte. Ici, il peut adopter le statut d’auto-entrepreneur avec tous les avantages associés. L’évolution de carrière la plus évidente en tant qu’artisan serait de vous mettre à votre compte. Pour ce faire, créez votre propre entreprise ou reprenez-en un. 

Les salaires envisageables

Les salaires des artisans sont très variés en fonction du niveau d’études, des compétences et de l’expérience. La rémunération moyenne de la plupart des artisans (coiffeur, jardinier…) est comprise entre 1 500 et 2 000 euros net par mois. 

D’autres professions plus spécifiques sont néanmoins plus rentables. Un boucher, un mécanicien ou un maçon gagne environ 2 500 euros net par mois. Ce sont les professionnels dans le secteur des travaux publics qui gagnent le plus dans les métiers de l’artisanat. Ces travailleurs peuvent gagner jusqu’à 3 700 euros net mensuel. 

Les salaires des artisans peuvent aussi fluctuer selon la qualité des prestations offertes. Pour espérer gagner plus, il convient ainsi de se spécialiser dans un métier rare ou d’acquérir diverses compétences. 

Les principaux métiers de l’artisanat

Découvrez les fiches métiers du secteur

Tapissier