Se reconvertir dans les métiers de la banque et de la finance

Depuis longtemps, la banque et la finance sont incontournables pour le développement économique de toute société. Ainsi, chacune d’elles a recours à des professions diverses pour leur fonctionnement. Ainsi, le secteur de la banque et de la finance ne cessera jamais de recruter, avec une capacité non négligeable. Des recommandations précises sont nécessaires en cas de reconversion dans ce secteur.

Métiers banque finance

Les métiers de la banque et de la finance

Le milieu bancaire et financier embrasse des métiers souvent interdépendants. D’ailleurs, les banques sont de principaux acteurs du marché économique. 

Le secteur de la banque et de la finance est une des plus grandes branches recruteurs. Cela est dû à l’évolution constante des postes dans ce domaine, entraînant une forte demande.

Pour leur part, les métiers financiers traitent généralement les documents pécuniaires ou la comptabilité d’une entreprise. Des opérations en relation avec l’audit et la gestion font aussi partie du domaine financier. Parmi les fonctions les plus connues dans ce secteur, on cite :

  • L’analyste financier ;
  • L’auditeur interne ;
  • Le gérant de portefeuille ;
  • Le contrôleur de gestion ;
  • Le directeur financier
  • Le trader ;
  • Le comptable ;
  • Le chargé d’affaires.

L’univers de la banque, quant à lui, rassemble divers métiers, de l’agent d’accueil à des postes de responsabilité. Il comprend, entre autres :

  • Le chargé de clientèle ;
  • Le directeur d’agence ;
  • L’analyste financier ;
  • Le spécialiste de la relation client ;
  • L’accompagnateur du changement.

Les qualités nécessaires

Les professions du secteur de la banque et de la finance sont généralement des professions de contact. Ainsi, les qualités humaines sont importantes. Elles permettent d’accompagner les clients, de saisir leurs besoins et de répondre à leurs attentes. 

Les professionnels dans ce secteur doivent également s’exercer à apprendre, convaincre, s’améliorer, persévérer et gérer la pression des chiffres. Il faut aussi qu’ils aient :

  • Le sens de l’organisation et d’adaptabilité ;
  • Une forte capacité de travail et de concentration ;
  • De la diplomatie et de la discrétion. 

Pour couronner le tout, les aspirants à ces métiers doivent être curieux et s’informer régulièrement les éventuelles innovations économiques.

En outre, les professions de la banque exigent de hautes compétences techniques et la connaissance des produits bancaires. De même, celles de la finance demandent particulièrement une meilleure agilité dans le maniement des chiffres et des logiciels d’analyse.

Quelle formation pour travailler dans le domaine de la banque et de la finance ?

Le secteur de la banque et de la finance réclame généralement un diplôme supérieur, de bac+2 à bac+5. Ces formations peuvent être réalisées en plusieurs années, quelques mois ou quelques jours. Ces compétences d’acquièrent dans des écoles de commerce, à l’université ou au niveau des centres de formation professionnelle.

Pour pouvoir travailler ou se reconvertir dans la banque, il faut suivre une formation certifiante, qualifiante ou diplômante dans le secteur. Selon l’objectif, on a ainsi le choix entre le BTS banque, Bachelors banque, Master banque ou formation professionnelle banque.

Dans le domaine de la finance, on a la possibilité de suivre de courtes formations certifiantes pour acquérir les bases. Cependant, il existe également des formations au niveau supérieur, délivrant les diplômes requis. Il peut s’agir du BTS Comptabilité et gestion (BTS CG), Bachelor finance ou Master.

Les licences professionnelles assurance, banque, finance sont aussi disponibles pour accéder aux métiers bancaire et financier. Elles sont accessibles à partir de deux ans d’études supérieures.

Profession et opportunités d’évolution

Les opportunités d’évolution existent bien dans le secteur bancaire. Néanmoins, tout dépend des aptitudes, des compétences et de la mobilité géographique du salarié. L’évolution se présente de deux façons : verticale et horizontale. La première exige une formation en plus pour progresser et la deuxième est possible avec le même diplôme.

La finance est plus vaste comme domaine. En effet, elle englobe toutes les activités économiques, en particulier des banques et des assurances. Les postes à pourvoir dans ces secteurs sont ainsi nombreux.

Les salaires envisageables

Dans le secteur de la banque et de la finance, les salaires sont très variés. Ils dépendent de plusieurs paramètres, dont l’ancienneté, l’expérience et le grade. 

Le salaire moyen des cadres peut atteindre les 41 000 euros par an. Pour les non-cadres, il est de 28 000 euros. Pour avoir une idée des rémunérations dans ce secteur, ci-après quelques extraits de chiffre. Pour un :

  • Contrôleur financier avec 3 à 5 ans d’expérience, le salaire annuel se situe entre 35 000 et 50 000 euros ;
  • Directeur d’agence avec moins de 7 personnes à encadrer, la rémunération est comprise entre 32 000 et 40 000 euros ;
  • Contrôleur de gestion débutant, le salaire varie de 25 000 à 30 000 euros.

Par ailleurs, ces chiffres ne sont qu’à titre indicatif, car la rémunération dans ce secteur diffère d’une entité à l’autre. La responsabilité que représente chaque poste influe également sur le salaire.

Les principaux métiers de la banque et de la finance

Découvrez les fiches métiers du secteur