Se reconvertir dans les métiers des ressources humaines 

La filière des ressources humaines est une activité-clé au sein d’une entreprise, car elle sert de pont entre les services. Ainsi, ce métier s’avère prometteur pour une reconversion. Exercer un métier dans ce domaine est une manière de valoriser les relations humaines. Pour l’intégrer, il faut suivre des démarches précises.

Métiers RH

Les métiers des ressources humaines

Les professionnels des ressources humaines ont pour mission d’allier les objectifs économiques d’une entreprise avec les réalités sociales. Le recrutement, la gestion de paie, le développement de compétences et le règlement des conflits font partie de leurs compétences. Ils se fixent trois objectifs primordiaux, à savoir recruter de nouveaux personnels, motiver et fidéliser les salariés. Par ailleurs, il leur incombe aussi de développer les acquis individuels et collectifs des travailleurs pour la réussite de l’entreprise.

Les métiers des ressources humaines se divisent en deux catégories. La première se charge de la partie technique, c’est-à-dire du recrutement jusqu’à la gestion administrative du personnel. Le second s’occupe de l’expertise. Celui-ci concerne les postes nécessitant de nombreuses années d’études (directeur des ressources humaines, gestionnaire de carrière…). 

Les métiers les plus courants dans ce secteur sont, entre autres, le : 

  • Directeur des ressources humaines ;
  • Responsable des ressources humaines ;
  • Responsable des relations sociales ;
  • Consultant en recrutement ;
  • Responsable de paie ;
  • Responsable de l’administration du personnel ;
  • Gestionnaire de carrière et mobilité ;
  • Responsable du recrutement et développement des compétences.

Les qualités nécessaires

Travailler dans le secteur des ressources humaines exige des qualités relationnelles, car il implique un contact quotidien avec le personnel. Ainsi, il faut un mélange de diplomatie, un sens de l’écoute et une notion de pédagogie. Il convient aussi d’être doué en communication, et avoir le sens la responsabilité et du business. Des notions juridiques et d’innovation sont aussi requises.

La mission des professionnels des ressources humaines est d’assurer la performance de l’entreprise. Pour ce faire, ils doivent maîtriser toutes les informations concernant cette dernière, dont ses activités et ses effectifs. Dans ce cas, la discrétion est essentielle.

Enfin, le secteur des ressources humaines englobe des postes très différents qui sont en pleine évolution. Une réalité qui exige de la polyvalence et une facilité d’adaptation. 

Quelle formation pour travailler dans les métiers des ressources humaines ?

Les métiers techniques exigent un bac+2, ou bac+3. À ces niveaux, il existe le BTS, DUT et Bachelor en Ressources humaines.

La licence professionnelle en gestion de ressources humaines est aussi disponible. Il est possible de la préparer en contrat d’apprentissage.

Par contre, les métiers d’expertises nécessitent au moins un bac+5 ou un Master en ressources humaines. D’autres masters dont le droit et psychologie ou la science du management sont aussi valables.

Un Master spécialisé, octroyé par les écoles de commerce, qui se prépare un an après le Master, est aussi possible.

Pour la reconversion, de nombreux établissements proposent des cours à distance afin d’obtenir ces diplômes.

Carrière et opportunités d’évolution

Selon les statistiques, 97 % des responsables des ressources humaines avouent être utiles et motivés. Par ailleurs, 94 % avouent être épanouis dans leur travail. Ainsi, ces métiers sont choisis par passion.

Les professionnels des ressources humaines ont la possibilité de travailler seul ou en équipe :

  • Au sein d’une entreprise, organisation nationale ou internationale ;
  • Dans un cabinet indépendant : étant employé par les entreprises pour des missions précises de manière permanente ou ponctuelle.

Le secteur des métiers des ressources humaines pratique deux systèmes d’évolution : verticale et horizontale. La première préconise une ascension dans la carrière. Un responsable administratif du personnel peut par exemple devenir un directeur des ressources humaines. Pour ce poste, des études complémentaires sont nécessaires.

L’évolution horizontale est, quant à elle, possible grâce au même diplôme. Un responsable du personnel a la possibilité de postuler pour le poste de responsable des relations sociales dans une même entreprise. Dans ce cas, l’acquisition d’expérience matérialise l’évolution de carrière.

Après des années d’expérience et en suivant des formations adéquates, les professionnels des ressources humaines peuvent également créer leur cabinet.

Les salaires envisageables

La rémunération dans les métiers des ressources humaines varie généralement selon le poste, la branche et la taille de l’entreprise. L’ancienneté peut également influer sur le salaire. Néanmoins, on peut donner quelques exemples pour les plus connus. Ainsi, les revenus annuels :

  • Du DRH est de 60 000 à 70 000 euros ;
  • Du chargé des ressources humaines est de 30 000 à 35 000 euros ;
  • De l’assistant en ressources humaines est de 24 000 à 28 000 euros ;
  • Du responsable du recrutement est de 40 000 à 45 000 euros ;
  • Du chargé de recrutement est de 28 000 à 32 000 euros ;
  • Du responsable de formation est de 40 000 à 45 000 euros ;
  • Du chargé de formation est de 28 000 à 32 000 euros ;
  • De l’assistant en formation est de 28 000 à 30 000 euros.

Les principaux métiers des ressources humaines

Découvrez les fiches métiers du secteur