Se reconvertir dans les métiers de la vente

Salariés, demandeurs d’emploi ou travailleurs indépendants, les métiers de la vente attirent différents types de profils. Il faut dire que cette branche promet de belles opportunités. Son atout étant qu’elle touche d’innombrables secteurs. La reconversion se révèle relativement simple. En effet, la profession n’exige pas de grandes études. Un bon commerçant se reconnaît surtout par ses qualités humaines. Si ce secteur vous intéresse, découvrez toutes les informations importantes.

Metiers vente

Présentation des métiers de la vente

En France, plus de 4 millions de salariés œuvrent dans ce milieu. Recherchés par des entreprises de toutes tailles, les profils sont divers. En effet, la vente peut aussi bien être exercée par un spécialiste de l’automobile qu’un féru de mode. Décoration, alimentaire, construction ou technologie, elle intéresse tous les secteurs.

Vous l’aurez compris, le monde commercial s’avère particulièrement dynamique. Il offre donc maints débouchés. Les experts n’ont pas le temps de s’ennuyer avec les missions qui leur sont dédiées. Entre l’approvisionnement des rayons, la gestion des stocks et l’accueil des clients, les journées ne sont jamais identiques. L’aspect le plus caractéristique de la profession reste le rôle de conseiller et de négociateur du vendeur.

Les qualités nécessaires

Bien qu’un diplôme ne soit pas toujours requis, le métier de commercial sollicite différentes facultés personnelles. Détenir le sens de la communication figure notamment parmi les capacités essentielles pour percer dans le milieu. En ce sens, le vendeur doit être constamment à l’écoute des besoins des acheteurs. Convaincant et éloquent, il s’exprime de manière irréprochable, d’autant qu’il est apte à développer des arguments avec clarté et efficacité. 

Connaissant parfaitement les articles qu’il présente, l’agent est disposé à répondre à toutes les questions les concernant. Il doit faire preuve d’une grande facilité d’adaptation, puisque les stratégies de persuasion varient en fonction de chaque consommateur.

Par ailleurs, la ténacité et la persévérance constituent des bagages nécessaires dans ce domaine de la vente. Mieux vaut savoir faire face à l’attitude parfois titillant des clients au quotidien. Garder sa courtoisie en toutes circonstances s’avère donc crucial. De plus, sachez que les employés restent souvent debout toute la journée. Une bonne condition physique est ainsi de mise.

Quelle formation pour travailler dans les métiers de la vente ?

La formation constitue un élément clé pour le succès d’une reconversion. Si elle n’est pas toujours obligatoire, elle permet de valoriser vos compétences et prétendre à des postes d’encadrement. De plus, c’est un excellent moyen pour vous démarquer. 

Ainsi, de multiples cursus sont disponibles pour se tourner vers le métier de la vente. Ils sont accessibles pour tous les degrés, allant du certificat d’aptitude au bacc+2. Des apprentissages continus dans des centres agréés existent également pour obtenir un titre professionnel. Il s’agit notamment du CAP, employé de vente spécialisée, employé de commerce multispécialité ou magasinier. Toutefois, décrocher au minimum des agréments de niveau Bacc est fortement conseillé. Un Bacc Pro Commerce ou technicien-conseil est vivement recommandé.

Pour encadrer une équipe, un BTS MCO en management ou un DUT techniques de commercialisation est nécessaire. Vous pouvez aussi opter pour un BTS NDRC en négociation et relation client.

Carrière et opportunités d’évolution

Ancienne, cette filière demeure indispensable dans le monde des affaires. Dans cette discipline, il existe autant d’opportunités de carrière que de perspectives d’évolution.

La progression la plus récurrente consiste à pourvoir des postes d’encadrement. Ainsi, le salarié peut être amené à occuper des fonctions managériales. L’étendue de ses attributions diffère selon son expérience et son savoir-faire technique. Ainsi, un vendeur peut se hisser au rang de chef de département, d’attaché commercial ou de responsable de secteurs. De même, une place de directeur commercial ou général est envisageable pour les plus compétents. De nombreuses personnes choisissent également d’ouvrir leur propre boutique.

En parallèle, il est possible d’occuper des fonctions supports liées au marketing. Vous pourrez notamment devenir community manager ou chargé d’études.

Les salaires envisageables

La grille salariale dans le domaine de la vente est très variée. En effet, plusieurs paramètres déterminent le salaire de chaque commercial. Ainsi, si un débutant touche généralement le SMIC, le chef d’équipe perçoit en moyenne 1 800 euros brut par mois. Ces honoraires diffèrent en revanche en fonction de l’enseigne et du secteur où il exerce. Par exemple, l’univers des deux-roues motorisés rapporte plus que celui de la lingerie féminine. 

En outre, les grandes compagnies offrent des rétributions plus attrayantes que les petits magasins. Il faut savoir que certains établissements octroient des primes ou instaurent un système d’intéressement. Les heures supplémentaires font également augmenter la paie.

Évidemment, votre revenu croît lorsque vous acquérez de l’expérience. Il varie aussi en fonction des formations que vous avez suivies. Plus vos responsabilités sont nombreuses, plus votre salaire est élevé.

Les principaux métiers de la vente

Découvrez les fiches métiers du secteur

Agent immobilier

Commercial