Se reconvertir pour devenir psychothérapeute

Le psychothérapeute est responsable des patients souffrants de troubles psychologiques, sociaux, sexuels et psychosomatiques. Responsable du bien-être mental, il intervient directement sur le domaine psychique. En interaction directe avec ses patients, le psychothérapeute doit disposer d’excellentes qualités relationnelles. Ce métier exige aussi du professionnalisme et une bonne maîtrise des thérapies dispensées dans le métier.

devenir psychothérapeute reconversion

Présentation du métier

Le psychothérapeute intervient dans le traitement des troubles sociaux, psychologiques, sexuels et psychosomatiques. Son expertise mobilise des techniques de psychothérapie afin de solutionner les problèmes des patients.

Le psychothérapeute procède par étapes lors de la prise en charge d’un patient. Il consulte ce dernier et lui pose une liste de questions non exhaustive. Il propose par la suite, des interprétations médicales en s’appuyant sur les informations fournies. C’est seulement après que le sujet bénéficiera de traitements adéquats à sa situation.

Les domaines d’intervention de ce professionnel de la santé sont nombreux. Il peut traiter autant les dysfonctions psychologiques d’origine émotionnelle que les phobies, traumatismes ou les troubles alimentaires. À chaque cas est attribué un traitement donné : thérapie comportementale, cognitive, analytique, psychanalyse, etc.

Généralement, les psychothérapeutes travaillent en libéral. Cependant, certains sont salariés dans des centres spécialisés ou les établissements médicaux.

Les qualités nécessaires

L’attention est une qualité inhérente au métier du psychothérapeute. Professionnel dans le domaine du psychisme, ses connaissances demeurent inutiles sans une excellente capacité d’écoute. 

Pour traiter les troubles et les problèmes de ses patients, le professionnel doit d’abord lui accorder une attention particulière. Les moments d’échange devront être propices à une communication efficace pour orienter les soins et traitements pour le patient. Le psychothérapeute doit aussi être en mesure de créer une atmosphère sereine dans son cabinet. Il faut que le sujet s’y sente à l’aise pour qu’il puisse mieux partager ses tracas.

Une bonne capacité d’analyse est aussi importante chez un psychothérapeute. Ce dernier doit être capable d’analyser les patients et leurs souffrances pour mieux identifier leur besoin. Le professionnel prendra le temps de tout examiner pour être exact dans ses diagnostics.

Travailler avec des patients exige de garder son objectivité. Le psychothérapeute doit être impliqué en tant que professionnel analysant la situation. Il doit ainsi rester neutre et disposer d’un bon équilibre personnel. Une implication individuelle dans le problème du patient peut impacter son jugement et sa faculté d’analyser la situation. Une raison pour laquelle les psychothérapeutes suivent une thérapie personnelle avant d’exercer.

Le psychothérapeute doit avoir une bonne culture générale. Lors de la prise en charge d’un patient, l’analyse du contexte social de ce dernier importe. La société est cependant dynamique et en perpétuelle évolution. En étant cultivé, le professionnel saura mieux appréhender le cas du patient en considérant la réalité telle qu’elle.

Quelle formation pour travailler dans la médecine en tant que psychothérapeute ?

Les lois sont très strictes sur ce métier. Pour exercer, le port du titre de psychothérapeute est obligatoire. Le professionnel doit notamment être inscrit dans le registre national des psychothérapeutes.

Pour exercer cette profession, plusieurs alternatives s’offrent aux intéressés :

  • Disposer déjà d’un titre de psychologue ou psychiatre, tout en ayant à son compte, de l’expérience professionnelle. Dans ce cas, la personne pourra librement demander le titre de psychothérapeute ;
  • Effectuer un cursus universitaire de 5 ans avec un stage professionnel de 5 mois à l’appui. Ce parcours se déroule en immersion réelle dans un établissement médical (privé ou public). Dans ce cas, le candidat doit avoir effectué une licence en option « accès santé ». Il peut éventuellement choisir un PASS (parcours spécifique santé). En accédant à la médecine, 2 années de bases du médical sont obligatoires suivies de 3 années d’externat. S’en suit l’internat entre 3 et 6 ans.

Carrière et opportunités d’évolutions

À la différence des autres métiers de la médecine, le métier de psychothérapeute se pratique sur le tas. Cela signifie que la personne dispose déjà de formations et d’expériences dans un domaine précis, donc d’une carrière professionnelle concluante. Une raison pour laquelle ce métier est pratiqué en libéral.

Le psychothérapeute peut disposer de son propre cabinet et se déplacer dans les centres et domiciles selon les conditions convenues.

Ce professionnel peut aussi intervenir dans d’autres secteurs. Il peut proposer ses services à des entreprises pour des missions diverses. Cela concerne notamment la rédaction de brochures thématiques, la prise en compte des troubles des salariés, l’aide psychologique, etc.

Les salaires envisageables

Le salaire d’un psychothérapeute est comptabilisé par consultation, environ 45 euros en moyenne. Dans le privé, la facturation peut atteindre les 90 euros par séance.

En général, un psychothérapeute débutant et à la fois salarié gagne en moyenne 2 300 euros brut mensuels. Au fil des années, avec l’expérience et un portefeuille de clientèles très riche, il peut toucher jusqu’à 4 000 euros par mois.